Gardesana orientale – de Riva à Torri del Benaco

Nous vous proposons un parcours le long de la Gardesana Orientale, la voie terrestre qui relie Riva del Garda à Torri del Benaco.

Riva del Garda Lac de Garde

 

Une visite du centre de Riva est agréable.
Restaurants et pizzerias en été étendent leurs terrasses face au port et il est très agréable d’y faire une pause-déjeuner. Quelques beaux édifices des premières années de la Renaissance entourent la place, on note une tour du XIIIème siècle.

Empruntez la « porte » entre deux bâtiments et parcourez les jolies rues du centre historique.
Riva a déjà des allures de ville tyrolienne, la Rocca des Scaliger rappelle qu’elle a été dominée par les Della Scala de Vérone.
Dans l’église de l’Inviolata deux tableaux à voir, dont un de Palma le jeune.

Si on est courageux on peut monter au Bastione, petit fort construit au XVIème siècle par les Vénitiens, bien sûr, belle vue de là-haut.

Pour les amateurs de cascades spectaculaires: prendre la route de Varone (direction N-E de Riva) et après 3 à 4 km, se trouve un site remarquable: une cascade d’une hauteur de 100 mètres a creusé la roche et tombe en un trajet sinueux tout en éclaboussant les visiteurs!
Blousons et chapeaux de pluie indispensables!

Après cette douche rafraîchissante et assourdissante, revenez vers Riva pour reprendre le tour du lac.

Dans sa partie la au nord, le lac est très étroit ce qui permet de jouir de la vue sur la rive occidentale.

Passé Torbole, on est face aux impressionnantes falaises de Campione qui tombent à pic dans les eaux profondes du Benaco.
Munis de jumelles, vous pourrez observer le lieu-dit Tremosine, au-dessus de Tignale, et vous pourrez repérer le restaurant I Brividi, signalé sur la page consacrée à l’autre rive du lac.

La première localité traversée, Torbole, est aujourd’hui un centre dédié au véliplanchistes; toutefois Goethe en son temps était tombé sous le charme des lieux et y a d’ailleurs écrit une de ses oeuvres.

A partir de Torbole on peut partir vers Nago, (direction N-E, quelques petits km) village de montagne et observer les « marmites de géants », intéressants phénomènes dûs à l’érosion glaciaire.

Revenir sur la Gardesana orientale et descendre vers Malcesine, une des plus jolies villes de cette rive, au pied du Mont Baldo.(2218m)
Comme ses soeurs, cette cité possède des vestiges d’un château Scaliger, construit au bord de l’eau. Petit musée dans le château.
La ville est entourée de murs crénelés du plus bel effet.
Le centre du bourg a gardé son aspect ancien, la mairie est installée dans un palais Renaissance, la promenade du lungolago est des plus charmantes.
Restaurants, glaciers et boutiques animent la ville, très prisée en été.
Au large, on aperçoit l’îlot du Sogno (le Rêve).
Goethe a séjourné aussi à Malcesine, un séjour plus difficile je crois que celui de Torbole.

De Malcesine, on peut emprunter un téléphérique qui porte au Monte Baldo.
Deux arrêts possibles, un à 600m et un autre à 1780m.

Sur les pentes du Monte Baldo de nombreux sentiers de randonnées sont bien fléchés.
En hiver, les sentiers laissent place à une petite station de ski avec vue sur le lac et sur les Dolomites au loin!

On peut ensuite poursuivre tout droit jusqu’à Torri del Benaco.

On peut aussi, si on dispose d’un peu de temps emprunter les petites routes qui surplombent le lac en traversant les nombreuses localités qui constituent le territoire de Brenzone.

Donc, on peut grimper soit dès Assenza, soit à Castelletto, pour monter jusqu’au village de San Zeno di Montagna.

Le détour vaut surtout pour les vues époustouflantes sur le lac et aussi pour le caractère simple des bourgs, opposant un contraste certain avec le luxe et les couleurs des villes lacustres.
Les petites églises de ces bourgs sont souvent fort jolies et décorées de fresques anciennes.

Pour les plus téméraires, (attention route délicate, veillez à la qualité de vos freins) pourquoi ne pas prendre le temps de monter jusqu’au sanctuaire de la Madonna della Corona, à Spiazzi.

-de San Zeno, passer à Lumini puis Caprino Veronese et remonter vers le nord.
Cette petite église est littéralement accrochée au flanc du Baldo, sur un à pic.
Ce sanctuaire était un lieu de pélérinage qui a appartenu au Chevaliers de Malte.
Une légende raconte que la statue de la Vierge (une Pietà) serait arrivée miraculeusement de l’Ile de Rhodes au XVIème siècle.
Redescendez -doucement- vers Caprino veronese, puis vers Castion Veronese et, toujours vigilant, descendez vers Torri del Benaco!
Vous aurez eu sous les yeux une succession d’images inoubliables, vous avez mérité une pause.

Article de Marie Cochet-Chancerel

Hôtel, appartement, villa, bungalow autour du Lac de Garde

La rive occidentale du Lac
Riva del Garda
La vallée du Ledro
Limone sul Garda
Campione del Garde
Tremosine
Gargnano
Toscolano Maderno
Gardone Riviera
Salò
Manerba
Padenghe
La rive orientale du Lac
Lazise
Bardolino
Peschiera del Garda et la Madonna del Frassino
La Punta San Vigilio
Torri del Benaco
Malcesine
Le Monte Baldo
Le Sud du Lac : Sirmione, Desenzano
Sirmione
Desenzano del Garda
Parc d’attractions de Gardaland
Castellaro Lagusello
Lonato del Garda
Autres informations du Lac de Garde
Navigation sur le Lac
Gardesana orientale, de Riva à Torri del Benaco
La Gardalonga, une course traditionnelle de rameurs

Share

Autres propositions en Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.