Castellaro Lagusello

Castellaro Lagusello est une commune de Monzambano, province de Mantoue. Le village est dans le parc naturel du Mincio, à une quinzaine de km au sud du lac de Garde.

Castellaro Lagusello

Histoire de Castellaro Lagusello

Ce bourg, grand comme un mouchoir de poche, possède un nom qui dérive du mot « castelliere », une enceinte de fortifications qui servait occasionnellement de refuge aux populations en cas d’invasion ou de guerre. Ces murailles, d’abord vides d’habitations s’élèvent au bord d’un « lagusello », autrement dit un tout petit lac, qui a tout pour charmer avec sa forme de coeur.

Il semble que ce secteur ait été occupé dès l’âge de bronze, on a relevé des traces d’habitations lacustres; les Romains sont passés par là aussi, mais ce n’est qu’en 1145 qu’apparaît pour la première fois le nom de Castellaro, dans un document répertoriant les églises du diocèse de Vérone.

Durant le 14ème siècle, les Gonzague et les Visconti « jouent » à qui prendra ou perdra Castellaro, et c’est Venise qui mettra tous ces beaux seigneurs d’accord quand elle mettra la main sur Vérone et ses terres.

En 1637, Venise abandonne la petite forteresse qui a perdu toute fonction défensive; le village et son petit lac sont vendus aux enchères et acquis pour 545 ducats par les comtes Arrighi.

L’ensemble garde son aspect médiéval, avec ses murailles crénelées qui enferment les maisons des paysans avec leurs jardins potagers et la maison de maîtres, à la place des bâtiments militaires.

En 1796, lors de la campagne d’Italie, Napoleon 1er s’installe à Castellaro, dans la “Villa Arrighi”, unique demeure patricienne du bourg, pour diriger les opérations. Il ne devait pas comme le touriste du dimanche se contenter d’une paisible promenade le long des murailles, on l’imagine grimpé sur les remparts, scrutant l’horizon pour y voir arriver les renforts espérés.

Plus tard, Napoleon III et Mac Mahon investiront la même maison pour établir leurs plans durant la bataille que nous connaissons sous le nom de bataille de Solférino.

Visiter Castellaro Lagusello

Quand on arrive à Castellaro – on a laissé sa voiture en contrebas du village, à l’ombre d’un arbre, au bord d’un champ – on est immédiatement saisi par le contraste entre l’ambiance trépidante du tourisme de masse du très proche lac de Garde et l’atmosphère paisible et bucolique de ce petit coin de paradis.

Savez-vous que Castellaro dispute à Pietole (Mantoue) les origines du poète Virgile? Ce ne serait pas étonnant que l’auteur des Bucoliques ait ouvert les yeux sur de si doux paysages.

Par chance, le bourg fortifié de Castellaro se mirant dans son lac en forme de coeur est un peu à l’écart des routes importantes, il a été « oublié » par le progrès, et quand enfin l’administration locale l’a « retrouvé », elle lui a apporté une attention et un soin très particuliers, ce qui permet au village d’être classé parmi les plus beaux villages d’Italie.

On entre dans le bourg par une large porte qui a perdu son pont-levis au 18ème siècle, on remarque la grosse tour carrée dite Tour de l’Horloge et tout de suite à gauche, on est à l’église San Nicolà, une église baroque construite au 18e siècle Elle conserve une Madonne en bois du début du 15e siècle, une série de fresques représentant les Mystères du rosaire, attribuées à Ugolino et des peintures de 17-18e siècle.

On se promène à travers des ruelles pavées de cailloux de rivière, la pierre est partout présente, murs de construction des maisons, de l’église, des enclos, des fortifications…

Quand on arrive au bout du village, on trouve la villa Arrighi, (actuellement propriété de la famille des comtes Tacoli, visitable sur demande), grosse maison de maîtres entourée d’un mur crénelé avec une petite tour à fenêtres géminées depuis laquelle on jouit d’une belle vue sur le lac et la campagne environnante.

A la villa est accolée la chapelle de famille, dédiée à Saint Joseph, terminée en 1737 qui conserve quelques toiles du 17ème.

Depuis le fond de la place, un escalier de pierre et d’herbe descend sur la rive du lac, auprès de laquelle sont amarrées quelques simples barques de bois.

Un jour, un sentier sera tracé et on pourra faire le tour de ce petit lac où se balancent tranquilles les roseaux…
Pourvu que ce soit dans très longtemps…

 Article de Marie Cochet-Chancerel

Hôtel, appartement, villa, bungalow autour du Lac de Garde

La rive occidentale du Lac
Riva del Garda
La vallée du Ledro
Limone sul Garda
Campione del Garde
Tremosine
Gargnano
Toscolano Maderno
Gardone Riviera
Salò
Manerba
Padenghe
La rive orientale du Lac
Lazise
Bardolino
Peschiera del Garda et la Madonna del Frassino
La Punta San Vigilio
Torri del Benaco
Malcesine
Le Monte Baldo
Le Sud du Lac : Sirmione, Desenzano
Sirmione
Desenzano del Garda
Parc d’attractions de Gardaland
Castellaro Lagusello
Lonato del Garda
Autres informations du Lac de Garde
Navigation sur le Lac
Gardesana orientale, de Riva à Torri del Benaco
La Gardalonga, une course traditionnelle de rameurs

Share

Autres propositions en Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.