Ours marsicain

L’ours marsicain des Abruzzes (Ursus arctos marsicanus) est un parent de l’ours brun alpin, lui-même identique à celui des Balkans.
Il peuplait autrefois les montagnes et forêts italiennes, mais avec le développement des activités humaines, son territoire s’est resserré, jusqu’à pratiquement le faire disparaitre à la fin du Moyen-Age. Seul demeurait un petit foyer dans les Abruzzes. Il y est désormais protégé dans le Parc National des Abruzzes et présent également dans les autres parcs nationaux de la Majella et celui du Gran Sasso e Monti della Laga.

Ours marsicain des Abruzzes

L’ours marsicain se nourrit de baies de neprun, de sureau, de fruits sauvages, auquel il ne dédaigne pas ajouter parfois de la viande de cerf, chevreuil ou chamois.

C’est un ours peu agressif, mais extrêmement craintif. Généralement, il sort de lson antre aux premiers rayons du jour, se cache une grande partie de la journée et ressort le soir. Il est donc quasi impossible de l’apercevoir, sauf accompagné par les guides du Parc (qui repèrent les populations par satellite).

A Pescasseroli, dans le Parc national des Abruzzes, il existe une association qui organise des randonnées environnementales et certaines sur les traces de l’ours marsicain : ECOTUR .

En randonnée, il est possible d’observer ses traces.

© italie1.com

L’ours se rapproche régulièrement de l’eau, pour se désaltérer. Si le sol est humide, ses pattes laisseront des empreintes dans la boue. Ce sont les principales traces observables.

La patte de l’ours est facilement reconnaissable, d’abord à sa taille. La patte avant mesure 10 à 15 cm.

Ensuite, l’ours possède 5 doigts implantés à la même hauteur (à la différence des canidés et félidés qui n’en possèdent que 4. Le 5e doigt étant un ergot plus haut placé dans la patte). Les 5 doits sont implantés en arc de cercle, devant des coussinets bien marqués.
Au sol, on peut donc observer la taille importante de l’empreinte, les 5 doigts en arc-de-cercle et les coussinets.
Les griffes, bien qu’impressionnantes sur l’animal, ne marquent pas beaucoup au sol.

On peut observer aussi ses déjections. Mais l’identification peut être rendue plus difficile, car elles varient beaucoup selon de régime alimentaire du moment.

A savoir aussi sur la flore et la faune des Abruzzes
Chamois des Abruzzes
Ours marsicain
Loup des Abruzzes
Lynx des Abruzzes
Flore des Abruzzes
Autres animaux sauvages des Abruzzes

Tourisme dans les Abruzzes
Visiter les Abruzzes
L’Aquila
Sulmona, romains et “confetti”
Scanno, la perle des Abruzzes
Chieti
Plages de la Côte adriatique
Faune et flore des Abruzzes
Vidéo sur les Abruzzes des montagnes
Parc du Sirente-Velino et alentours
Parc national des Abruzzes
Parc du Gran Sasso
Parc de la Majella
Punta Aderci-Vasto et sa réserve

Share

Autres propositions en Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.