La nourriture de Noël en Italie

Panettone
Panettone

La nourriture de Noël en Italie est traditionnelle, tant dans les plats du réveillon que dans les pâtisseries gourmandes.

Nourriture de Noël en Italie : LE PANETTONE

Le plus traditionnel des gâteaux italiens, est le moelleux Panettone, sucré et parsemé de délicieux petits fruits : raisins, fruits confits, surtout des agrumes.

Il a vu le jour à Milan vers 1490; rapidement on l’adopta dans toute l’Italie, des Alpes à la Sicile. Les légendes abondent sur l’origine du Panettone. La plus populaire est celle du jeune aristocrate qui s’éprit de la fille d’un pâtissier nommé Toni. Pour impressionner le père de sa bien-aimée, le jeune homme se fit passer pour un apprenti pâtissier et inventa un pain extraordinaire, sucré, en forme de dôme et d’une finesse peu commune. Ce nouveau pain aux fruits connut un énorme succès; les gens affluaient à la boulangerie pour acheter le magnifique Pan de Toni. A Milan, les hommes d’affaires prirent l’habitude de donner le Panettone en cadeau à leurs clients pour Noël. Pendant longtemps, le Panettone fut considéré comme un luxe réservé à une petite élite.

Pandoro
Pandoro

Nourriture de Noël en Italie : LE PANDORO

Les italiens dégustent aussi le Pandoro dont la popularité suit de près celle du Panettone. Le Pandoro ou pain doré est d’origine plus récente et, par le fait même, plus représentatif des goûts du jour.

C’est à Vérone, il y a une centaine d’années, alors que les changements de mode privilégiaient les pâtes à levain plus légères aux pâtes d’amandes plus lourdes, que le Pandoro fût fabriqué pour la première fois. Haut, en forme spécifique d’arbre de Noël, il est saupoudré de sucre glace, évocation de neige ou de scintillement d’étoile. De fait, si on le coupe horizontalement, chaque tranche ressemble à une étoile.
Tout comme le Panettone, le Pandoro se savoure tel quel. Cependant, traditionnellement, on le nappe de crème ou on l’arrose de sauces au mascarpone, de champagne, de chocolat fondu ou de crème fouettée.

Panforte
Panforte

Nourriture de Noël en Italie : LE PANFORTE

Le Panforte : les friandises traditionnelles proviennent souvent de régions spécifiques d’ Italie. Un exemple classique, le Panforte ou pain fort était, à l’origine, une friandise de Sienne, enToscane; sa popularité s’est étendue sur toute l’Italie. On raconte qu’en 1205, les serfs et les paysans du couvent de Montecellesi étaient obligés d’apporter aux religieuses des gâteaux au miel et aux épices en guise de
recensement. Ces gâteaux étaient d’un tel délice que bien vite ils tombèrent entre les mains des laïques. Le Panforte est rond, composé d’amandes fraîches, fruits confits, surtout des agrumes, des épices et du miel. On peut le servir avec une gamme de vins mais en Italie, c’est au Vin Santo que va la préférence. Ce vin sucré de raisins était, à une certaine époque, produit par les monastères toscans.

Ricciarelli
Ricciarelli

Nourriture de Noël en Italie : LES RICCIARELLI

Les Ricciarelli sont de petits gâteaux individuels. Ils sont populaires depuis des siècles. Comme toutes les pâtes d’amandes et les sucreries, on l’appelait massepain. Des documents de la Renaissance nous décrivent de somptueux banquets en France et en Italie, où l’on servait des Ricciarelli. De nos jours, ces biscuits fins sont toujours grandement appréciés. Ils ont une vague forme de diamant, plutôt découpés en losanges. Ils sont composés d’amandes entières fraîches que l’on broie avant de les mélanger avec du sucre et du miel. Les Ricciarelli sont soit blancs, recouverts de sucre glace, soit nappés de chocolat fin.

 Retour aux pages
Fêtes de fin d’année, Noël et Nouvel an

Share

Autres propositions en Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.