Milazzo en Sicile

Ce récit de la vie à Milazzo, au Nord-Est de la Sicile, vous donne un aperçu de la vie locale sicilienne, un instantané de sensations et d’émotions. Il est écrit par l’une de nos lectrices, merci à elle.

J’ai connu la vie en Sicile dans ce coin Est de l’Ile, non loin du détroit de Messina, qui fut la terreur des marins, au point de devenir la figure mythologique des monstres Charybde et Scylla.

Région connue par des sites exceptionnels comme Taormina, nous nous concentrons ici sur un petite ville côtière pleine de charme, Milazzo, véritable synthèse d’une certaine réalité urbaine sicilienne : entre industrie disgracieuse, mer transparente et architecture flamboyante.

Milazzo

MILAZZO : à 15 kms de Torregrotta, 15 kms de Messina.
Ce petit port, en symétrie avec Taormina dite perle de l’Ionienne, est surnommé la perle de la Tyrrhénienne, juste en face des îles Eoliennes qui font rêver comme Stromboli et Vulcano. Historiquement, Milazzo représente le point de départ de la conquête de l’indépendance italienne car c’est là que Garibaldi avec ses partisans (Expédition des Mille) remporta une victoire décisive sur les Bourbons, le 20 juillet 1860.

Actuellement,Milazzo est une ville ravissante, avec un classique lungomare (bord de mer) planté de pins d’où l’on peut voir sur les collines, le château médiéval.
Si l’on s’aventure dans les petites rues, on découvre des palazzi aux façades rosées ou dorées de l’époque moderne (16ème -18ème s.) où l’on peut admirer les balcons en fer forgé (un des fleurons de l’artisanat sicilien), typiques du style de Taormina ainsi que de magnifiques églises comme celle des Carmélites (seconde moitié du 16ème s). Cette église est toute proche d’une activité pittoresque : le marché aux poissons, dans la Via della Pescheria (Rue de la Pêche !!).

Cette toute petite rue de Milazzo accueille le matin un marché de poissons : poissons et crustacés tout frais et gouaille des vendeurs. Nous découvrons du régime alimentaire privilégié des habitants de l’île : pesce spada (espadon), tonno bien entendu (souvenez-vous de la fameuse pêche au thon du film de Rossellini Stromboli) et un des poissons les plus goûtés, la ricciola.

Mais pour trouver l’ambiance carte postale de la Sicile, il faut se rendre au Cap Milazzo, tout particulièrement pour le coucher du soleil (tramonto) : eau transparente, oliviers et figuiers de Barbarie, sanctuaire de Saint-Antoine de Padoue qui donne sur la mer (lieu de pèlerinage encore très vivant). Cette petite ville (15000 habitants), dans la grande banlieue de Messina possède les atouts pour attirer tous les publics : lieu de rendez-vous des jeunes, tard la nuit aux terrasse des petits cafés, boutiques pour un shopping amusant peu coûteux (sur le lungomare, maroquinerie et maillots de bain), villas cossues, panoramas de rêve avec le Cap Milazzo mais dans les brumes de chaleur, on devine juste en face du lungomare, un immense site industriel : la raffinerie…

Dénonciations de la situation sanitaire (pollution atmosphérique ayant engendré un nombre très élevé, et attesté, de tumeurs cancéreuses) qui ont conduit à des enquêtes et à la mise en place d’un plan anti-smog. C’est la dure réalité d’une politique encore embryonnaire de protection de l’environnement.

 

Share

Autres propositions en Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.