E più non canto e più non ballo : Les chants de la Grande Guerre

E più non canto e più non ballo perché il mio amore l’é andà soldà…

E più non canto, qu’est-ce que c’est ?

E più non cantoAnna Andreotti, spécialiste du chant traditionnel italien et Francesca Perugini, présidente de l’association Polimnia, se sont attelées à une tâche gigantesque : retrouver et faire revivre les chants de la Grande Guerre, pas seulement italiens, ces chants écrits pour l’occasion, tristes, parfois révoltés et en même temps pleins d’espoirs.
Ce ne sont pas des chants guerriers mais au contraire, des chants contre la guerre, la terrible et barbare guerre des tranchées.
Des chants qui ont effectivement “dénoncé cette guerre dévastatrice et qui ont permis aux soldats, à leurs femmes, mères et enfants de résister et de continuer à rêver“.
De plus, et c’est encore un autre intérêt de cet ambitieux projet, à travers ces chants, transparaissent la culture des villages, des villes ou des montagnes, les langues locales, les coutumes. Bref, ce sont des instantanés de vie, sensibles et magnifiques.

E più non cantoCe projet est promu par “ITALIA IN RETE – Réseau associatif franco-italien”.

Anna Andreotti et Francesca Perugini ont donc mis en scène ces chants et se sont appuyées sur 7 voix, masculines et féminines. Des voix féminines en temps de guerre ? Eh oui, bien sûr.
La présence de voix de femmes dans un répertoire souvent typiquement masculin permet de redonner la parole à toutes celles qui, dans l’Europe entière, en se remontant les manches et en ravalant leur désespoir, ont fait fonctionner les maisons, les fermes, les usines et ont préservé ce qui restait de leurs familles.”

E più non canto et son appel à financement participatif

Pour mener à bien ce projet de restitution de la mémoire et en constituer un spectacle, il faut du temps, beaucoup de temps. Anna Andreotti et Francesca Perugini n’ont pas ménagé le leur et continueront à le faire. Mais, vous vous en doutez bien, il faut aussi rassembler un minimum de fonds pour les répétitions, les déplacements, les enregistrements en studio, etc. Bref, pour que vivre E più non canto, il a été décidé de faire appel au crowdfunding ou financement participatif.

De quoi s’agit-il ?

Vous faites un don financier. Si la somme nécessaire à la poursuite du projet n’est pas atteinte, l’opération est annulée et votre don vous est remboursé. Si la somme de vos dons atteint l’objectif fixé, le projet se déroule selon un timing très rigoureux et l’opération réussit, grâce à vous.

[button link=”https://www.kisskissbankbank.com/concert-spectacle-e-piu-non-canto” type=”icon” icon=”heart” newwindow=”yes”] Oui, je veux participer et soutenir ce projet[/button]

E più non canto e più non ballo le 22 juin

Vous pouvez entendre une première version concert, profitez-en.
Mercredi 22 juin 2016 à 20h30
Salle des fêtes de la Mairie du 13e
1 place d’Italie – 75013 Paris
Entrée libre

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.