Le théâtre grec de Syracuse

Ce théâtre grec de Syracuse remonte au Ve siècle av. J.-C. Il est situé dans le parc archéologique Neapolis de Syracuse.

Un théâtre grec étonnant

Il possède deux particularités étonnantes.
D’abord, ses dimensions. Son hémicycle mesure 138m de diamètre et comportait 3 niveaux de gradins, dont seule le premier niveau subsiste de nos jours.

 

théâtre grec de Syracuse On imagine l’ampleur de l’édifice.

Un théâtre grec d’un seul bloc ou presque

En effet, le théâtre grec est d’un seul bloc de pierre, creusé en grande partie, à même la roche. On tailla directement dans le sol rocheux, les gradins. Ces caractéristiques le rendent remarquable.

Remarquable aussi était la vue depuis les gradins. Elle embrassait bien sûr la scène, mais aussi l’arrière plan et l’horizon maritime lointain. L’acoustique y était régulée par la disposition de jarres, plus ou moins remplies d’eau, qui servaient ainsi à renvoyer les sons vers les gradins.

Il était donc suffisamment solide pour résister aux séismes. Mais pas à la destruction manuelle des espagnols qui l’utilisèrent comme carrière à bon compte, en prélevant la pierre qui servit à l’édification des défenses de l’île d’Ortigia.

Le théâtre grec de Syracuse actuellement

Théâtre grec de SyracuseSolide, il l’est resté. En effet, on l’utilise encore lors de spectacles en plein air, essentiellement lyriques. Par contre, lorsqu’il est en fonction (et c’est tant mieux qu’on l’utilise encore), il perd un peu de son cachet antique.

Ce théâtre grec ne doit pas être confondu avec l’amphithéâtre romain.

En savoir + sur le sujet :

Parc archéologique de Neapolis
L’autel d’ Hiéron II
L’amphithêatre romain de Neapolis
Le théâtre grec de Syracuse
L’oreille de Denys dans les Latomies
Les tombes du parc archéologique de Neapolis

 

Share

Autres propositions en Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.