Passaparola nouvelle revue italienne

Je viens de recevoir mon premier numéro d’une revue italienne à laquelle je suis abonné : Passaparola.

La revue Passaparola

PassaparolaC’est une revue généraliste, sur l’Italie et de langue italienne. Elle est éditée par l’association luxembourgeoise du même nom, qui « vise à promouvoir, organiser, diffuser, produire activités culturelles (au sens large du terme) liés à l’ Italie ». C’est-à-dire des concurrents de notre association nossiècles/italie1.com en somme.

Mais pourquoi je vous en parle ? Parce qu’éditée depuis plusieurs années au Luxembourg, la revue est désormais disponible en France.

Le N° 9 de septembre 2017 de Passaparola

Dans leur dernier numéro et donc, le premier que je reçois dans ma boite aux lettres en France, j’ai trouvé des articles intéressants, par exemple :

  • L’économie de l’immigration : Economia et immigrazione. Et j’y ai appris que les immigrés ont versé 11 milliards à la sécurité sociale italienne et payé 7 milliards d’impôts.
  • Simone Veil et l’avortement en Europe
  • Les grands cafès historiques italiens : Le caffè Pedrocchi à Padoue, le Quadri à Venise, le Gambrinus à Naples, etc.
  • La Ciociaria, une région insuffisamment connue du Latium, riche en histoire et traditions
  • Luigi Pirandello
  • Les livres
  • La musique
  • etc.

Bref une revue passionnante et variée, de langue italienne.

Pour s’abonner à la revue Passaparola

Désormais, et c’est pour cela que j’ai reçu mon « premier » numéro, on peut s’y abonner depuis la France.  De plus, l’abonnement est en promotion à 20€ jusqu’en décembre. Bien sûr, on peut aussi aider cette association en faisant un don supplémentaire dont ils feront un excellent usage.
Alors abonnez-vous, abonnez vos proches et vos amis. Pensez-y pour les anniversaires et pour les cadeaux de fin d’année.

Site officiel de la revue

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.