Bella e perduta, sortie du film en juin 2016

Bella et perduta est un film de Pietro Marcello, qui sort sur les écrans français le 1er juin 2016.

Le film Bella et Perduta

Bella e perdutaL’Italie, Leopardi l’a décrite comme une femme qui pleurait la tête dans ses mains à cause du poids de son histoire, et du mal ancestral lié à sa beauté.
Lorsque je suis tombé sur le Palais Royal de Carditello et sur l’histoire incroyable de Tommaso, « l’ange de Carditello », un berger qui avait tout sacrifié pour offrir des années de sa vie afin de s’occuper de ce bien artistique abandonné – j’ai vu une métaphore puissante de ce que je voulais vraiment décrire.
Pietro Marcello

Ainsi est né le film Bella e perduta, un film de Pietro Marcello.

C’est donc l’histoire de ce berger, Gesuino, protecteur d’un buffle nommé Sarchiapone, qui se déroule sous nos yeux, mais, transposée dans une fable symbolique.
Le berger Gesuino porte un costume de Polichinelle, personnage bien connu des napolitains. Tous les personnages portent un masque d’ailleurs.
Et le buffle Sarchiapone parle.
Il est en quelque sorte le symbole de cette relation écrasante de l’homme envers l’animal, où l’animal ne peut pas échapper à son destin de serviteur de l’homme.
Bref, ce film est une représentation d’une société divisée entre, d’une part, les maîtres puissants, corrompus et avides, et d’autre part, les serviteurs avilis et soumis.
Alors, pessimiste cette fable ? Pas tout à fait. Car c’est aussi l’histoire d’une rédemption à travers laquelle ces deux âmes se
battent contre la malhonnêteté et la spéculation.
Finalement, ces personnages qu’on pourrait croire sortis tout droit d’une fable bucolique sans prétention, sont en réalité bien ancrés dans notre société actuelle

Pietro Marcello, réalisateur de Bella e perduta

Né à Caserta en 1976, Pietro Marcello a étudié la peinture à l’Académie des beaux-arts. Autodidacte dans la réalisation et le cinéma, après avoir travaillé pour la radio et réalisé ses premiers documentaires et courts métrages, son premier film de fiction, La bocca del lupo, sorti en France en 2010, a été récompensé dans de nombreux festivals dans le monde (Tel Aviv international Film Festival – Meilleur documentaire international, Festival de Cine de Ciudad de México – Prix “Alas de la Ciudad” – Meilleur film étranger, BAFICI-
Buenos Aires Internacional Festival – Prix spécial du Jury, Cinéma du Réel – Prix International de la Scam, Berlinale –Prix Caligari, Torino Film Festival – Prix du meilleur film et Prix Fipresci, parmi d’autres)

Filmographie

  • 2014 Bella e perduta
  • 2011 Il silenzio di Pelešjan
  • 2009 La bocca del lupo
  • 2007 Il passaggio della linea (court-métrage)
  • 2005 La baracca (court-métrage)

Voir les films de Pietro Marcello

Projections publiques au cinéma La Clef, organisées par Primavera Cinema avec la 
collaboration de Il Kino (Rome Berlin) et l’Institut culturel italien de Paris

Dimanche 29 mai 2016

  • 16h : Il passaggio della linea. Une Italie au fil des trains de nuit, avec ses pauvres, ses immigrés et sa lente décadence.
    Les films seront suivis d’un débat avec le réalisateur, Pietro Marcello. Une dégustation de vin italien est prévue à l’issue de la séance.
  • 18h : La Bocca del lupo. Des morceaux de vie d’Enzo, un délinquant multirécidiviste devenu poète.

Cinéma La Clef
34 Rue Daubenton – 75005 Paris
Metro 7 : Arrêt Censier-Daubenton
Bus 47 : Arrêt Censier-Daubenton

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.