Eclats de pierre, éclats de vie : la suite, Torreano en Frioul

Eclats de pierre, éclats de vie à Sardent
© Compagnie du Chat perplexe

Je vous parlais précédemment de cette initiative en Creuse, pour retrouver la mémoire des tailleurs de pierre italiens, immigrés dans les carrières du Limousin, il y a maintenant un siècle de cela. Une association d’artistes, la Compagnie du chat perplexe, cherche à récolter la mémoire des femmes et des hommes qui ont vécu cette période, qu’ils soient français ou italiens.

Le groupe s’est rendu dernièrement dans le Frioul, à Torreano précisément, d’où étaient originaires les scalpellini, ces tailleurs de pierre et leur famille.

 

tailleurs-de-pierre_chat-perplexeUn blog tailleursdepierre vient d’être créé, je vous en livre un court extrait :

je me demandais quand même si cette histoire déjà vieille avait encore un sens aujourd’hui, presque’ un siècle plus tard et à 1200 km de la Creuse ! Nous avions rendez-vous avec le Maire Roberto Sabbadini « al municipio » (la mairie) lundi matin à 11h. Arrivant un peu en avance au cœur du petit bourg, on est arrêtés par un groupe qui discutait devant chez « Armando et Luisina », un des deux cafés. La vitre à peine baissée, c’est en français qu’Amelio nous accueille, « tiens, allez gares toi là-bas, on boit un café, on vous attendait ! » Là on se retrouve au milieu d’un flot joyeux qui nous serrait les mains à tout va, mélangeant l’Italien et le français, tous heureux de notre venue

A suivre…

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.