Babbo Natale et Befana en Italie

Babbo Natale et Befana en Italie Père Noël Italie
Le Père Noël en Italie

Les traditions de Noël varient d’une région à l’autre. Bien sûr, cette fête garde toujours une connotation religieuse, avec ses personnages et son calendrier, rattachés à la naissance du Christ. Mais, Noël se partage entre célébration religieuse et fête des enfants pour les italiens.

Les enfants italiens ne reçoivent pas tous leurs jouets en même temps. Dans certaines régions du nord de l’Italie, c’est le Père Noël, “Babbo Natale” ou le Petit Jésus, “Gesu Bambino“, selon les croyances de chacun, qui apporte les cadeaux le 25 décembre.

Ailleurs, c’est Sainte Lucie, “Santa Lucia“, le 13 décembre. Ailleurs encore, c’est un curieux personnage, la Befana.

LA BEFANA

La Befana
La Befana

La Befana, en fait, tous les enfants italiens la connaissent. Il l’attendent avec anxiété. Autrefois appelée “Stria”, elle apparait la veille de l’Epiphanie, soit la nuit du 5 au 6 janvier. Cette mystérieuse sorcière distribue des bonbons aux enfants sages et du charbon aux autres. Une sorte de Saint Nicolas féminin.

C’était un devoir dans les familles de bien la recevoir. On chauffe la pièce où elle est attendue, on pose sur la table quelques fruits, quelques gâteaux et un verre de vin, tiens donc, pour la réconforter. On pense également à son âne, oui, dans certaine contrée, elle voyage avec un âne, pour lequel on prépare aussi une brassée de foin devant la maison. Inutile de préciser que cette dernière coutume est en grande partie oubliée.

Les enfants, eux, déposent soigneusement une chaussette, près de la cheminée ou devant la fenêtre. Le lendemain matin, ils espèrent bien la voir remplie de cadeaux. Autrefois, les cadeaux, c’était un fruit, une gourmandise, une image, autant d’objets alors précieux.

Ce qu’elle ignore la Befana, c’est que les garçons plus âgés sont allés dans les bois ramasser des brindilles et quelques bûches qu’ils empilent sur la place du village.

Et la nuit des rois, le 6 janvier au soir, dans un joyeux tumulte, la sorcière est brûlée.

Plus de Befana… jusqu’à l’année suivante.

De nos jours, ces traditions demeurent. A Rome, on croise la Befana sur la piazza Navona. Elle distribue toujours des friandises aux enfants sages. C’est devenue une sorcière gentille, qui impressionne toujours un peu les enfants, mais ne distribuent plus de charbon.

 Retour aux pages
Fêtes de fin d’année, Noël et Nouvel an

Share

Autres propositions en Italie

One thought to “Babbo Natale et Befana en Italie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.