Anecdotes siciliennes

Ces anecdotes siciliennes ne prétendent pas présenter la Sicile ni décrire l’histoire de l’île. Ces anecdotes siciliennes sont là pour apprendre quelques détails, en souriant.

LES FRANCAIS TRAHIS PAR LES POIS CHICHES !

Anecdotes siciliennesLes pois chiches sont un aliment de base de la cuisine traditionnelle sicilienne.
Dégustés pour un plat ordinaire ou le jour de la Toussaint, ce plat a aussi une résonnance particulière pour les Siciliens et leur histoire.
En effet, en sicilien, les ceci sont appelés ciciri, mot difficile à prononcer sans accent. Lors du soulèvement qui conduisit aux Vêpres siciliennes, fin 13e, pour reconnaître les occupants français cachés parmi la foule, on demandait aux suspects de prononcer ce mot.
Une prononciation défaillante signait … un arrêt de mort.
Moralité : mangez des haricots.

_________________________________________

SICILE : L’ENLEVEMENT DE PROSERPINE
Cette île a donné naissance à de nombreux récits fameux de la mythologie.
C’est notamment dans la région fertile d’ Enna, dans le centre de la Sicile, que fut scellé le destin de Proserpine, fille de Cérès et de Jupiter. Par sa beauté, elle attira le dieu des Enfers, Pluton, qui l’enleva vers son royaume souterrain. Désespérée, sa mère Cérès, déesse des moissons partit à la recherche de la jeune fille mais son chagrin rendit la terre stérile. Pour sauver les mortels de la famine, Jupiter ordonna alors à Pluton de relâcher Proserpine et pour satisfaire la mère et le nouvel époux, il fut décidé que Proserpine passerait la moitié de l’année sous terre avec Pluton et l’autre moitié de l’année avec Cérès.
C’est ainsi que, dès le mois de mars, le monde refleurit car Cérès retrouve sa fille et accorde aux hommes, le renouveau de la nature.
Ouf, on l’a échappé belle.

__________________________________________

ON DIT QUE LE PREMIER POISSON D’AVRIL…
Le premier poisson d’avril fut (peut-être) celui de la nymphe Echo à Céres. La déesse des moissons cherchait désespérement , dans toute la Sicile, sa fille Proserpine enlevée par Pluton, le dieu des Enfers. L’enlèvement eut lieu dans la région d’Enna. Mais, par une turpitude d’Echo, les cris de Céres se répercutaient et la désorientaient complètement.
Pas sympa…

__________________________________________

DARI CUTIDDATI CU’ L’AGGHIU
Dare coltellate con l’aglio = donner des coups de couteau avec l’ail
Cette expression sicilienne courante signifie ne pas avoir de pitié et vouloir à tout prix le malheur de quelqu’un. En fait, le couteau a une place de choix dans la culture sicilienne, équivalent dans le peuple à l’épée des nobles. Cette expression fait référence aux duels qui se déroulaient dans les siècles passés. Dans ces affrontements au couteau, les hommes passaient la lame sur des gousses d’ail afin que l’arsenic que contient l’ail empoisonne la blessure et ne laisse aucune chance de survie à l’adversaire.
Sympa…

__________________________________________

PARIS, VU PAR UN PETIT VILLAGE SICILIEN
On ne sait pas vraiment l’origine de cette coutume, mais les habitants de la ville de Menfi, dans la province d’Agrigente sont surnommés… « parigini », les Parisiens, pour leur politesse et gentillesse !
Sans commentaires…

__________________________________________

 

UNE HISTOIRE DE TURCS
Parmi nos découvertes du dialecte sicilien, il existe une expression qui sonne curieusement dans cette période d’élargissement de l’Europe : 
Essere pigliato (= preso en italien) dai Turchi.

Essere pigliato dai Turchi peut être littéralement traduit par pris par les Turcs. En fait, c’est une manière courante en Sicile de dire que l’on est perdu, confus…
C’est amusant comme l’histoire de la Sicile rejoint ici l’actualité politique : pour les Siciliens du passé, rencontrer des Turcs les plongeait dans la perplexité et la confusion…

 

Share

Autres propositions en Italie

2 thoughts to “Anecdotes siciliennes”

  1. Je reviens d’un très intéressant voyage en Sicile. L’épisode “pois chiche” dont on nous a parlé, es daté de 1286, les Vêpres Siciliennes de 1282, quelle est la vérité historique ?

    1. Je ne suis pas historien mais on peut dire que les conflits entre les Espagnols et les français du royaume de Sicile, durèrent pas loin de 20 ans, de 1282 à 1302 et que les Vêpres siciliennes sont un épisode, une révolte, du temps de ce conflit, qui est datée de Pâques 1286.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.