Comment se déroule la visite de l’Etna

> En savoir + sur le sujet <   ←   Affichez / retirez les infos complémentaires

Voici comment se déroule la visite de l’Etna, depuis le versant Sud et le refuge de la Sapienza auquel on accède facilement en voiture.

Visiter l’Etna à pied

Depuis le refuge donc, on peut monter à pied jusqu’à 2500m d’altitude et au-delà. Montée gratuite.

On visite librement certains cratères anciens. Tel est le cas des cratères Silvestri, par exemple, au niveau du refuge de la Sapienza. C’est déjà très impressionnant.

A pied, la montée libre sur les flancs de l’Etna est un peu raide pour les non randonneurs, fatigante et parfois glissante pour des personnes fragiles. Une partie de ce trajet peut se faire à pied, mais le dénivelé peut être harassant et, plus haut, la poussière soulevée par les mini-bus est dérangeante.

Il est donc préférable d’utiliser le téléphérique puis les mini-bus 4×4 qui peuvent nous véhiculer jusqu’à 2900m.

Utiliser le téléphérique de l’Etna

Depuis le refuge donc, en télécabine, on accède à un peu plus de la moitié du parcours, jusqu’à 2500m. Les cabines sont nombreuses et régulières. Bien assis, vous apprécierez l’économie d’efforts et de temps qu’engendrent l’usage du téléphérique. Vous ne regretterez pas d’avoir choisi le confort plutôt que la marche à pied.

Poursuivre avec les bus 4×4

Ensuite, au terminus du téléphérique (2500m), on peut poursuivre avec des bus 4×4 ou à pied, jusqu’à 2900m d’altitude. C’est l’altitude maximum en visite libre. Les bus 4×4 vous amènent jusqu’à 2900m. Les cratères sommitaux, eux, dominent à 3300m et ne se visitent qu’avec un guide.

Mais attention, décidez-vous dés l’achat de vos billets, au parking du refuge.

Visiter l’Etna avec un guide

Seuls les guides peuvent, si les conditions s’y prêtent, poursuivre un peu plus avant. Donc, pour aller au-delà des 2900m, il faut obligatoirement être accompagné d’un guide.

Ainsi accompagné, on parvient à plus de 2900m d’altitude et même aux cratères sommitaux, si cela est permis en fonction de l’activité volcanique du moment et si vous avez choisi une telle randonnée. Les guides proposent plusieurs excursions, plus ou moins longues, plus ou moins difficiles, à vous de choisir la votre (voir en bas de page).

Mais attention, je le répète, décidez-vous dés l’achat de vos billets, au parking du refuge.

Précisons que le temps est souvent nuageux vers le sommet et que la vue n’est pas toujours à la hauteur des espérances. Il faut visiter le volcan pour lui-même, pour côtoyer ses cratères, toucher sa lave refroidie en pierre, découvrir une très maigre mais valeureuse végétation malingre qui a décidé de pousser dans des conditions très hostiles.

Précisons aussi que le camping sur l’Etna même est strictement interdit.

Visiter l’Etna en ski

Des pistes de ski accueillent les vacanciers en hiver. Rappelons que le sommet se trouve à plus de 3300m d’altitude et même en climat méditerranéen, à une telle hauteur il fait froid et il neige.
Un immense parking attend les skieurs, sur le flanc sud du volcan, au lieu dit Nicolosi Nord, à 1900m d’altitude, au refuge de la Sapienza. De là, ils peuvent emprunter une télécabine ou des remonte-pentes afin de gagner l’une des 5 pistes ouvertes.
Ca, c’est pour l’hiver.

Share

Autres propositions en Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.