Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

La région de Catane

Catane est la deuxième plus grande ville de Sicile, située sur la côte Est, à environ 25km à vol d’oiseau de l’Etna.

Histoire de Catane

Catane est l’une des villes les plus anciennes puisqu’elle remonte au VIIIe siècle av. J.-C. Elle connut bien des aléas dramatiques au cours de sa longue histoire, comme les destructions par sa voisine Syracuse, les éruptions de l’Etna ou les tremblements de terre.

Catane

Photo de Urban

Mais, les grecs puis les romains reconstruisirent la ville après chaque destruction.
Les musulmans puis les normands occupèrent la ville, suivant en cela, l’histoire de la Sicile. En 1081, une bataille mémorable se déroula entre les normands et les musulmans qui furent défaits par milliers. Mais la légende a peut-être dépassé l’histoire.
En 1282, Catane devint la capitale du royaume de Sicile.
Depuis le Moyen Age, des séismes ou des éruptions de l’Etna détruisirent plusieurs fois la ville. On la reconstruisit finalement dans un style baroque. Et ce fut en 1760 qu’on édifia l’église de San Giuliano, devenue le duomo de Catane.
Non content de subir régulièrement les cataclysmes naturels, la ville fut bombardée lors de la seconde guerre mondiale.
La ville permit l’essor d’un grand port et d’un centre industriel important. On la surnomma la Milan de Sicile, faisant allusion à l’activité industrielle et commerciale de la capitale lombarde.

Visiter Catane

Vestiges antiques

Parmi les nombreux édifices antiques, il faut connaître le théâtre gréco-romain du Ve siècle av. J.-C. Malheureusement, ce théâtre de 7 000 places servit aussi de carrière. Il est en partie détruit et même partiellement recouvert par des habitations.

Il ne faut pas le confondre avec l’amphithéâtre romain, le plus grand de Sicile puisqu’il pouvait contenir jusqu’à 15 000 spectateurs. Au coeur même de la ville,  il avait une forme ovoïde de 70m sur 50m environ. Malheureusement, les laves de l’Etna détruisirent en partie l’amphithéâtre et des habitations le recouvrirent peu à peu. On n’en distingue désormais qu’une infime partie.

Théâtre greco-romain
260 via Vittore Emmanuele II
9h-19h, dimanche 9h-13h

Amphithéâtre romain
Piazza Stesicoro
Du mardi au samedi, 9h-13h puis 14h30-17h

La fontaine de l’éléphant à Catane

A l’époque baroque, l’architecte Giovanni Battista Vaccarini utilisa une ancienne statue romaine d’éléphant pour édifier une fontaine monumentale.
En effet, l’éléphant était un animal attaché à Catane, aussi bien dans les légendes que dans l’histoire. Un obélisque égyptien surmonte l’éléphant de lave noire. Les visiteurs de Rome ne manqueront pas de faire le rapprochement avec le Pulcino della Minerva de Bernini, place de la Minerva. Mais aucun lien ne peut être fait entre les deux oeuvres.

La cathédrale Sainte Agathe à Catane

A l’origine, l’église avait une fonction religieuse et défensive, face à la mer d’où arrivaient les pirates. Elle possédait des meurtrières, des tours et se voulaient le poste militaire avancé de la ville.
Cette église-forteresse ne résista pas aux tremblements de terre (1169 et 1693) et fut reconstruite en un style plus serein, plus en adéquation avec sa fonction religieuse.
A l’intérieur, se trouvent les tombeaux de reines et des roi aragonais, ainsi que les reliques de Sainte Agathe. L’église conserve aussi son fameux voile.
Ce voile a une histoire particulière. En effet, lors d’un éruption de l’Etna, en 252, un an donc après la mort de la sainte, la lave glissait inexorablement vers la ville. Les habitants entreprirent alors de disposer le voile de leur sainte face à la coulée de lave. Celle-ci n’osa sans doute pas abîmer le voile sacré et arrêta sa course aux portes de Catane.

Monastère dei benedettini

Le monastère des bénédictins se découvre en visite guidée d’1h30. Outre l’intérêt historique, architectural et pour certains religieux du site, on se retrouve à plusieurs reprises face aux coulées de lave. En effet, l’éruption de 1669 projeta des langues de lave jusqu’à Catane et jusqu’à l’intérieur-même du monastère.
On observe avec effroi cette lave restée en place, dans les anciennes cuisines par exemple.
On peut également visiter librement le cloître et son imposante fontaine centrale.

piazza Dante 32
visite guidée de 1h30
de 9h-17h

Le centre de Catane

A Catane, de nombreuses églises et palais baroques donnent à la ville un certain charme. Il faut s’y promener à pied pour profiter de la beauté des façades.

On pourra profiter des plages de sables dorés ou noirs (d’origine volcanique) de la côte et de l’ambiance des petits ports de pêche.

Outre Catane, on y visite avec intérêt Acireale et Caltagirone, dont les liens figurent sur cette même page.

 

Share

Autres informations qui peuvent vous intéresser



VOS QUESTIONS SUR LE FORUM ITALIE, svp

Votre avis (pas de questions, svp) ↓

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.