L’habitat troglodytique

> En savoir + sur le sujet <   ←   Affichez / retirez les infos complémentaires

A l’origine, au 7 et 8e siècle, des moines byzantins d’Asie mineure se réfugièrent dans les grottes naturelles de la région. Bientôt, ils furent rejoints par des paysans pauvres.
Ils construisirent au devant de leurs grottes des façades dépouillées et des toits plats, eux-mêmes servant d’appui aux constructions supérieures.
Ainsi se créa peu à peu tout un entrelac de constructions, enchevêtrées les unes aux autres, reliées par des passages étroits et des ruelles tortueuses en escalier.

Au 17e siècle, ses habitations rudimentaires, furent habitées par des nécessiteux, où habitants et bêtes se cotoyaient. C’est dire les conditions d’hygiène, à l’époque. C’est dire le mépris dans lequel on tenait ses habitations.
Elles furent abandonnés vers 1950.

… jusqu’à ce que l’Unesco les élèvent au rang de patrimoine mondial del ‘humanité.
Les Sassi sont actuellement habités, mais cette fois, par goût.
Ces habitations offrent en effet un abri tempéré à la chaleur de l’été et une convivialité sans pareille.

2 belvédères permettent d’admirer ces constructions humbles, devenues oeuvres architecturales.

Share

Autres propositions en Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.