Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

Les caruggi à Gênes

Les caruggi de Gênes ou carroggi en génois, ce sont les ruelles du centre historique, les vieilles boutiques séculaires, les arcades, les escaliers et en conséquence, cette atmosphère particulière de petit village, au coeur de la 8e grande ville d’Italie.

Les ruelles des Caruggi à Gênes

Le coeur de Gênes s’étend des montagnes à la mer, c’est-à-dire à peu près de la via Garibaldi puis Cairoli (celle des palais) au Nord-Est, jusqu’au vieux port à l’Ouest et jusqu’au sud de la Porta Soprana au Sud Est.

caruggi de GênesTout d’abord, sachez que cette zone est un labyrinthe de vieilles ruelles, plutôt cernées de hautes habitations. Deux raisons prédominent pour expliquer cette configuration urbaine étriquée. D’abord, Gênes est littéralement enfermée entre les montages et la mer. L’espace était compté. En parcourant la ville à pied, chacun peut probablement s’en rendre compte.
En outre, ces petites ruelles permettaient aussi de se défendre plus facilement contre les razzias des pirates ou autres ennemis.

Les ruelles célèbres des caruggi de Gênes

Via del campo dans les Caruggi de GênesVia del campo dans lesVia del camp dans les Caruggi de Gênes caruggi à Gênes

Cette rue fut l’une des rues de la prostitution à Gênes. Elle n’est pas célèbre pour cette activité, d’ailleurs sans danger pour le visiteur, mais pour la chanson qu’en tira l’illustre chanteur génois Fabrizio De André, un texte plein de retenue, de respect et surtout d’humanisme.

Vico della rosa dans les caruggi à Gênes

vico della rosa dans les caruggi de GênesCette petite ruelle présenterait moins d’intérêt, si ce n’était le trompe-l-oeil qui s’y trouve. En effet, à hauteur d’homme, une peinture murale représente le journaliste Peppino Impastato, tué par la mafia alors qu’il enquêtait sur elle.

Via Pré dans les caruggi à Gênes

Cette ruelle est probablement la plus décriée de Gênes. En effet, il s’y développe toute sorte de commerces illicites. Elle semble peut-être à déconseiller aux touristes, bien que cette rue, reliant le nord au sud de Gênes, soit fréquentée en journée par bien des génois, parce qu’ils n’ont guère d’autre chemin pour traverser la ville.

Je vous invite à voir aussi la page sur les vieux commerces des caruggi et celle de photos, mentionnées en rubrique En savoir + sur le sujet ci-dessus.

Share

Autres informations qui peuvent vous intéresser


Merci de NE PAS POSER DE QUESTIONS ICI mais sur le FORUM ITALIE svp